Une première en France : un emballage avec 70% de plastique recyclé

Jean-Marie Harrissart, dirigeant et Guillaume Petit, directeur commercial d'Harry Plast
Jean-Marie Harrissart, dirigeant et Guillaume Petit, directeur commercial d’Harry Plast

C’est Harry Plast, le fabricant d’enveloppes et emballages plastiques de St-Amand-les-Eaux (59), qui de vient de concevoir un produit constitué à 70% de plastique recyclé ; une première en France qui séduit les grands acteurs du commerce électronique. 

 

Pic de production

L’innovation a été lancée début 2020, juste avant la pandémie. Malchance de calendrier. Mais c’est déjà de l’histoire ancienne. Si le confinement a freiné quelques semaines l’activité et obligé l’entreprise à se réorienter ponctuellement sur la fabrication de surblouses plastiques pour soignants, aujourd’hui la ligne de production d’emballages est sur le point de reprendre à 100%. Et ce d’autant plus qu’elle bénéficie de l’envolée du marché du e-commerce. « Nous connaissons un pic de production, deux personnes ont été embauchées et nous n’avons même pas eu besoin de Prêt garanti par l’état. » souligne Jean-Marie Harrissart, le dirigeant d’Harry Plast.

Un coup d’avance

Il faut dire que ce nouvel emballage éco-responsable a de quoi séduire les grands donneurs d’ordre des sites en ligne. Fruit d’un an de recherche et d’un investissement de 150K€, il est constitué de 70% de polyéthylène basse densité recyclé (rPEBD) et 30% de polyéthylène basse densité vierge (PEBD), et conserve toutes les propriétés de l’ancien modèle : résistance, perméabilité, confidentialité. Idéal pour transporter de manière sécurisée du textile, bijoux, DVD, produits électroniques, capsules de café … Et il peut à nouveau être recyclé.

Pour Harry Plast, c’est une manière de répondre aux attentes du marché : « dans les appels d’offre de nos clients grands-comptes, le caractère éco-responsable du produit est devenu le deuxième critère après le prix. » Et c’est l’occasion d’avoir un coup d’avance sur la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire du 10/02/20 : des négociations sont en cours pour imposer au secteur d’içi la fin d’année un pourcentage obligatoire de plastique recyclé dans la compostions des produits.

Matériaux virucides

Ces enveloppes nouvelles générations représentent aujourd’hui un tiers de la production d’Harry Plast, soit 300 tonnes/an. « 1500 barils de pétrole et 480 tonnes de CO2 sont ainsi économisés. » annonce fièrement Guillaume Petit. Demain, cela concernera l’ensemble de la production, notamment tous les emballages sur-mesure pour le secteur bancaire et médical. L’entreprise envisage de créer une filière pour récupérer ses enveloppes éco-responsables après utilisation pour les recycler. Et de nouveau projets de recherche dans les matériaux virucides devraient être lancés. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s