863 M€ à trouver pour massifier la rénovation énergétique  dans les Hauts-de-France

Passoire énergétique
Passoire énergétique

Aller plus vite et toucher plus du monde, c’est l’objectif de ce Plan bâtiment durable régional, avec un coup d’avance sur la mission nationale.

Juste avant le remaniement ministériel, Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, ont confié fin juin une mission au duo Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable et Frank Hovorka, président de RICS France (organisation de référence en matière de normes dans les secteurs de l’immobilier, la construction, les infrastructures et l’urbanisme), pour accélérer la ville existante et la rénovation des bâtiments. Objectif : faire de la rénovation durable de la ville et des bâtiments existants un levier de la relance du pays. 

Etude d’un an

Mais les Hauts-de-France n’ont pas attendu cette mission nationale en réaction à la crise pour agir sur la question du « bâtiment durable ». Une notion qui regroupe toute construction ou rénovation qui, tout en assurant la qualité de vie et la santé des occupants, permet la maîtrise de ses impacts sur l’environnement et assure une performance énergétique optimale, en utilisant autant que possible les énergies renouvelables et les ressources naturelles et locales. Depuis plus d’un an, le Conseil d’orientation « Bâtiment Durable » du Cd2e regroupant l’ensemble des acteurs clefs de la filière en Hauts-de-France a dressé un état des lieux de la situation. Il propose aujourd’hui 9 mesures concrètes pour produire des effets de levier significatifs et changer d’échelle, remises en main propre ce 9 juillet 2020 au président de région Xavier Bertrand (voir encadré).

Bernard Loison et Frederic Nihous lors de la remise du rapport bâtiment durable 07 20
Bernard Loison et Frederic Nihous lors de la remise du rapport bâtiment durable

Lutter contre les passoires énergétiques

Il faut dire que l’enjeu est de taille dans les Hauts-de-France : supprimer les passoires thermiques alors que les Hauts-de-France détiennent le triste record du nombre de passoires énergétiques (68% des logements construits avant 1990) et également diviser par 2 les émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment. Pour Benoît Loison, Président de la FFB Nord-Pas-de-Calais et Président du Conseil d’Orientation, « la priorité est à la rénovation basse consommation et la construction passive dans le neuf, et au développement de la demande pour que les entreprises qui s’engagent dans une telle démarche, via la formation et l’emploi, y trouvent leur compte. L’enjeu, c’est la massification rapide de la rénovation énergétique.»

863 M€ à trouver

Selon le rapport, pour mettre mettre en oeuvre ses 9 mesures sur les 7 prochaines années, il faut 863 M€ dont 85% dédiés à une prime incitative « bâtiment durable » qui doit stimuler la demande auprès des particuliers et bailleurs. La négociation va donc commencer avec le président de région : « j’attend que vous me chiffriez vos besoins en détail d’ici fin août pour voir comment la région peut accompagner le secteur. Mais il est urgent d’aller plus vite dans ce domaine. » a précisé Xavier Bertrand qui a d’ores et déjà annoncé qu’une partie des 1,3 milliards d’€ du plan de relance de la région devraient y être consacrés (budget actuel de la Région dans la rénovation des bâtiments : plus de 300M€). Des fonds européens liés au Green Deal sont également attendus (200 M€), ainsi qu’un soutien financier de l’Ademe et d’un nouveau fonds d’investissement REV3 (3ème révolution industrielle) doté de 500 M€.

« Ce rapport est déjà connu de Philippe Pelletier qui reconnait son côté remarquable en terme de consensus et de niveau d’exigence. Nous allons continuer à travailler avec la mission nationale. Et peut-être ce rapport donnera-t-il des idées à d’autres régions. » conclut Frédéric Nihous, Conseiller régional délégué à la transition énergétique et à la rénovation énergétique des logements – Région Hauts-de France.

 

Encadré : Les 9 mesures du Conseil d’orientation « Bâtiment Durable » du Cd2e

  • instaurer une prime incitative « bâtiment durable »
  • mobiliser les bailleurs et les collectivités
  • accompagner les petites collectivités 
  • favoriser les rénovations basse consommation des logements particuliers
  • déployer les énergies renouvelables liées au bâti
  • santé-qualité de l’air : prioriser les établissements accueillant les plus jeunes
  • renforcer l’offre de formation
  • faciliter les recrutements
  • déployer l’économie circulaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s