Une COP22 aux enjeux financiers forts

COP22
COP22

Dommage, pas de délégation nordiste cette année à la COP22. Emmanuelle Latouche du  Cerdd, Centre Ressource du Développement Durable basé à Loos-en-Gohelle, pense qu’il y aura peut-être quelques personnes de la région qui se déplaceront mais de façon isolée.

Cette absence est-elle due au changement de majorité au Conseil Régional et à l’arrivée de Xavier Bertrand à sa tête ? Les financements ont-ils été coupés, faute de voir un intérêt quelconque de la présence de la société civile nordiste à la COP22 ?

On se souvient que lors de la COP21 à Paris en 2015 ou lors du Sommet de la Terre à Rio en 2012, une centaine de représentants du Nord-Pas de Calais ont fait à chaque fois le déplacement. C’est le Cerdd qui prenait la tête de cette délégation, composée d’élus, de chefs d’entreprises, d’associations, ONG, laboratoires de recherches, universitaires … Sur place, la délégation organisait des conférences, partageait des expériences avec d’autres pays, des contacts se nouaient avec de nouveaux partenaires. Car on le sait, une forte présence de la société civile dans ces sommets fait bouger les états.

Cette COP22 va donc être suivie à distance dans la région Hauts-de-France, tout en poursuivant les actions de fonds localement pour mener à bien cette transition énergétique.

Entrée en vigueur de l’Accord de Paris

En tout cas, saluons aujourd’hui l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris. On se souvient, cet accord avait été ratifié au printemps dernier par  84 pays représentant 61% des émissions carbone de la planète : une vraie réussite.  Ce premier accord mondial contraignant a pour but de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C.

Dans quelques jours, le 7 novembre, commence la COP22 à Marrakech. Jusqu’au 18 novembre, 187 pays seront présents, via leurs négociateurs mais aussi leurs représentants de la société civile.

La COP22 se veut être celle de l’action, dans la continuité de la COP21.

Les 5 axes de la COP22 annoncés par le gouvernement marocain

Axe 1 : Être dans la continuité de l’accord de Paris
Axe 2 : Maintenir l’élan de mobilisation impulsé par l’ensemble des parties
Axe 3 : Réduire les émissions de gaz à effets de serre d’ici 2020
Axe 4 : Consolider la mobilisation des acteurs non-étatiques
Axe 5 : Développer le système financier Fond vert pour le climat impulsé par la COP15 de Copenhague

POur Emmanuelle Latouche, un des enjeux de cette COP22 sera financier :

« Depuis la COP15 à Copenhague, les états ont promis  de créer un système financier Fonds Vert de 100 milliards pour aider les pays en voie de développement  à faire face aux changements climatiques. On en est encore loin. Cette COP22 doit réussir ce pari.« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s