Des ruches aux portes de l’usine

Rucher du Marillon, premier rucher d'entreprises de la Porte du Hainaut
Rucher du Marillon, premier rucher d’entreprises de la Porte du Hainaut

La PME industrielle de St-Amand-les-Eaux, Harry Plast, vient d’installer, le 20 septembre 2016 dernier, un rucher aux portes de son usine. Une opération réalisée en partenariat avec la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut et l’entreprise lilloise Beecity. Une première sur ce territoire.

L’idée vient d’Harry Plast, les abeilles de Beecity et le terrain de la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut (CAPH). Voilà une belle coopération économique tripartite qui s’appuie sur la préservation de la biodiversité pour stimuler l’activité. Harry Plast n’en est pas à sa première démarche environnementale. Ce fabricant d’enveloppes (4,8 millions d’euros de chiffre d’affaires)  mène depuis 2010 une démarche de certification ISO 14001 Qualité et Environnement : optimisation des consommations énergétiques, amélioration des postes de travail, isolation des bâtiments … Aujourd’hui, l’entreprise a voulu s’engager dans un projet destiné à préserver la population des abeilles. Le projet a été intitulé « B to Bee pour un business responsable ». Pour Guillaume Petit, responsable commercial et initiateur du projet : « cette collaboration avec Beecity et la CAPH aboutit à un projet qui est très fort, avec un vrai capital sympathie et qui est sous nos fenêtres. »

Les trois partenaires du Rucher du Marillon
Les trois partenaires du Rucher du Marillon

Salariés et clients impliqués

Ce projet sera mené avec Beecity, jeune entreprise lilloise créée en 2013, en plein expansion. Elle est spécialiste de l’installation de ruches et potagers en entreprises et collectivités locales (60 clients, 200 ruches en gestions dans la région). Le 20 septembre dernier, lors de l’inauguration du Rucher du Marillon en présence des salariés et de la CAPH, c’est elle qui a préparé et amené la ruche avec une belle colonie de 60 000 abeilles. Son fondateur, Sylvain Breuvart, a pris le temps de montrer l’intérieur de la ruche pour en expliquer le fonctionnement. Puis une conférence sur le monde des abeilles était organisée dans les locaux d’Harry Plast. Plus tard dans l’année, Beecity s’occupera de l’entretien de la ruche et de la récolte de miel qu’Harry Plast pourra offrir à ses clients et salariés.

Démonstration par Sylvain Breuvart de Beecity
Démonstration par Sylvain Breuvart de Beecity

Ce projet est également impliquant pour les clients. Le site de vente en ligne d’Harry Plast est équipé d’un compteur alimenté par l’addition des paniers d’achats. Celui-ci progresse au fil du temps  sur une échelle graduée qui aboutit à un nombre moyen d’abeilles constituant la population type d’une ruche. Dès que le compteur atteint 60 000 abeilles, l’entreprise s’engage à investir dans une nouvelle ruche. Les clients deviennent ainsi automatiquement parrains d’abeilles et participent à leur préservation.

Ouverture de la première ruche du rucher du Marillon
Ouverture de la première ruche du rucher du Marillon

Essaimer auprès d’entreprises

Au démarrage du projet, la direction d’Harry Plast repère un terrain vierge sur la Zone d’Activité du Marillon, à quelques mètres de l’usine. Elle sollicite la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut, propriétaire de ces 500 m2, pour pouvoir y mettre des ruches. La CAPH y voit alors l’opportunité de redynamiser cette zone d’activité comme l’explique  Amélie Baudoux du service économique de la Communauté d’Agglomération « Cette parcelle était en friche. Nous nous sommes occupés du défrichage, de sa remise à niveau et de sa sécurisation. Cet emplacement était idéal pour ce projet car en entrée de zone, à deux pas de la gare. C’est une belle vitrine pour cette zone. » La CAPH a investit 15 000 euros pour préparer la parcelle. Elle prête pour l’instant le terrain à Harry Plast. Aujourd’hui, le rucher ne possède qu’une seule ruche, celle du fabricant d’enveloppes. Mais à terme, la CAPH espère fortement que d’autres entreprises prennent la même initiative. 15 ruches peuvent être installées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s