BeeForest s’impose avec ses forets urbaines Miyawaki

BeeForest, TPE de la métropole lilloise, a réussi en un an à convaincre municipalités, entreprises et particuliers de l’intérêt du concept japonais Miyawaki pour recréer des massifs forestiers en coeur de villes. Rencontre avec son fondateur Mathieu Verspieren sur un chantier à Templeuve (59).

Sur le chantier de Templeuve avec la mairie de Templeuve (Vianney Fache et Amandine Goudard) et l’équipe de BeeForest (Anaïs Pourrit et Mathieu Verspieren) Copyright Anne Henry-Castelbou

1300 arbres à planter sur 500 m2, ce 25 mars matin à Templeuve-en-Pévèle, en métropole lilloise : ce n’est pas une mince affaire. Mais Mathieu Verspieren vient de préparer le sol et il peut compter aujourd’hui sur l’aide des enfants de la commune. Il leur a apporté tout le matériel pour mettre en terre les jeunes plants, qui feront de ce terrain inutilisé demain une réserve de biodiversité. 

Arrivée des enfants sur le chantier BeeForest à Templeuve Copyright Anne Henry-Castelbou

Il faut dire que le concept du botaniste japonais Akira Miyawaki s’appuie sur un protocole particulier. Pour recréer en 20 ans une foret aussi dense que si elle avait poussé naturellement en 200 ans et obtenir un écosystème équilibré et naturel le plus rapidement possible, quatre principes sont à respecter, comme l’explique le fondateur de BeeForest : 

« Le terrain doit être préparé avec l’apport de compost et de fumier. Un deuxième pilier repose sur l’analyse des sols et le choix des essences. Pour Templeuve, nous nous inspirons des forets à proximité, notamment celle de Raismes, où nous avons analysé les types de mousses, herbes, arbres de basses et hautes futés qui y poussent.»

Une vingtaine d’essences ont ainsi été choisies à Templeuve comme le chêne, l’hêtre, le houx, l’aubépine  … mais aussi des essences résistantes au réchauffement climatique. 

La densité est également primordiale avec trois arbres et arbustes plantés par m2, afin que les feuilles à l’automne en tombant créent une vraie litière naturelle et une protection du sol contre le soleil. Enfin, les jeunes plants ne dépassant pas un mètre de haut doivent être plantés en motte, pour assurer une meilleure reprise. 

Nouveau concept en France

Au Japon, ce concept de forêt urbaine a fait ses preuves depuis les années 70. Mais en France, c’est tout nouveau. L’ingénieur agronome (ISA Angers) s’est lancé dans cette aventure, à la suite d’une première vie professionnelle dans la grande distribution (Grand Frais). Après s’être formé à la méthode Miyawaki, ce passionné de nature crée son entreprise en mars 2020, accompagné par le réseau CréActifs et l’incubateur de l’ESS Evident. 

Un an après, il est fier d’avoir planté 17 000 arbres, en ayant mobilisé 1700 enfants, 30 salariés et 500 habitants d’une petite dizaine de communes (Marcq-en-Baroeul, Templemars, Roubaix, Marck-en-Calaisis … jusque Flins-sur-Seine en Ile-de-France) mais aussi d’entreprises et de particuliers :

« Il faut dire que les projets sont généralement co-financés par la Région à hauteur de 40% dans le cadre du Plan « 1 million d’arbres en Hauts-de-France » lancé en avril 2020. »

Une véritable aubaine pour cet entrepreneur. 

Coût moyen du projet : 20 000 euros/500m2 tout compris, de l’étude du sol, à la la plantation, la fourniture des arbres, l’animation … Il y a même parfois des entreprises qui co-financent les projets des communes, comme Tape à l’Oeil à Roubaix.

Plantation BeeForest à Roubaix avec Tape à l’Oeil Copyright BeeForest

Intérêt sociétal

« Au-delà de recréer de la biodiversité, c’est aussi une manière de sensibiliser les jeunes à l’environnement et aux changements climatiques. Le Nord est l’un des départements les moins boisés de France.»

soulignent ce matin du 25 mars Amandine Goudard, adjointe Développement durable, cadre de vie et mobilité à Templeuve, et Vianney Fache, agent au service Développement durable, venus soutenir la plantation.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s