Ségolène Royal : ses engagements comme nouvelle présidente de la COP21

Segolène Royal à la COP21
Segolène Royal à la COP21

Avant la polémique déclenchée cette semaine sur le prolongement de la vie des centrales nucléaire, Ségolène Royal est intervenue sur Europe1, ce  dimanche 21 février 2016 dernier, pour présenter ses prochaines missions jusque novembre 2016 comme nouvelle présidente de la COP21 :

  • s’assurer qu’un maximum de pays viendront signer le 22 avril à New-York au siège des Nations Unies l’Accord de Paris .
  • Mettre au travail d’ici le 22 avril, les différentes coalitions crées lors ou avant la COP21. Ces coalitions sont des groupes de travail regroupant des pays, des villes, des acteurs locaux, des entreprises … sur des thématiques diverses comme :

– coalition pour le climat et l’air pur.

L’objectif  est de réduire les émissions de polluants climatiques à courte durée de vie comme les hydroflurocarbures, le méthane, le noir de carbone …

coalition pour le prix du carbone

74 pays et plus de 1000 entreprises ont formé une coalition pour réfléchir sur le prix du carbone en septembre 2014. Le prix du carbone est un levier destiné à intégrer dans les prix de marché les coûts des dommages causés par les émissions de gaz à effet de serre, afin d’orienter les décisions des agents économiques vers des solutions à bas contenu en carbone.

…..

Senegal
Sénégal

Afrique et énergie verte

La ministre de l’environnement s’est notamment exprimée sur l’accès de ce continent aux énergies propres. Ségolène Royal s’est d’ailleurs déplacée mardi 23 février au Caire sur ce sujet (première étape de sa tournée africaine). Interrogée sur la pertinence du projet d’électrification de l’Afrique de Jean-Louis Borloo, elle souhaite soutenir cette initiative : « Borloo a de bonnes idées mais n’a pas les outils institutionnels. J’ai ces outils institutionnels. Et c’est dans notre intérêt que l’Afrique ait accès à ses énergies renouvelables. Il y a un lien étroit entre la sortie de la pauvreté de ce continent et la sécurité de l’Europe. Les promesses doivent être tenues auprès de l’Afrique. C’est un enjeu de civilisation majeur et de sécurité.»

Ségolène Royal rappelle qu’elle connaît bien ces sujets. Cela fait deux ans qu’elle travaille sur la préparation de la COP21. Et auparavant, dans la région Poitou-Charente qu’elle a présidée, elle a soutenu des projets de coopération décentralisée avec des villes du Sénégal qui ont bénéficié ainsi de l’electrification.

Quid de la France ? 

Pour la nouvelle présidente de la COP21, « en France, nous sommes un des seuls pays à avoir appliqué ses engagements annoncés lors de la COP21 avec le vote de la Loi de la Transition Energétique de 2015. 5000 emplois ont été créés en 2015 dans les secteurs des énergies renouvelables. » Et de citer différentes initiatives : l’appel à projet de 400 territoires à énergie positive, le prêt à taux zéro de la Caisse des Dépôts pour soutenir ces démarches, l’installation de compteurs individuels de chauffage, Green Tech (appel à projets à l’attention de 50 start-ups pour inventer les services du futur  en matière de citoyenneté énergétique ) ….

Espérons que ces coalitions perduront post COP21, et que l’on aura une évaluation de leurs efficacités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s